The Business Technologies Magazine belge, Solutions, informe et conseille les entreprises et organisations soucieuses de tirer le meilleur parti applicatif des technologies de l’information. C’est dans ce magazine ci qu’EMIXIS fait sa première apparition pour le grand public !

Solutions Magazine: « Dans un contexte toujours plus concurrentiel, les technologies de l’information s’imposent comme un formidable levier stratégique. Non seulement, elles impactent directement la productivité, mais aussi elles permettent de réaliser des affaires autrement et de viser de nouveaux challenges. » Les solutions d’EMIXIS intéressent ‘ Solutions Magazine‘ et les questions se posent et intéressent.

Les prestations des équipes terrain représentent une organisation et des coûts très importants. Les problèmes que les entreprises rencontrent:

  • Salaires : temps et heures de travail réel est dur à évaluer
  • Véhicules : la géolocalisation de mes véhicules : où et que font-ils ?
  • Carburants : coût important doit être calculé : qui, combien et comment ?
  • Frais de déplacement : comment les calculer ou les vérifier ?
  • Reporting: remonter les informations avec retard et ne pas être à jour en temps en heures.
  • Administration: double encodage des informations, retravailler les fiches techniques ou formulaires remises par les techniciens , merchandisers ou autres.

Comment optimiser le travail des équipes terrain tout en réduisant les coûts et le cycle de facturation ? Se faire payer rapidement par les clients n’est pas toujours aussi facile et EMIXIS propose des solutions à ce sujet ci.

Les bénéfices des produits et solutions EMIXIS :

  • Optimisation de l’efficacité et de la productivité des ressources
  • Réduction des trajets, émissions de CO² et frais opérationnels
  • Plus de flexibilité
  • Amélioration du temps de réponse et du niveau de service
  • Augmentation de la satisfaction des clients
  • Meilleur respect des législations en vigueur

Article issu du Magazine Solutions

Workforce, Fleet et Asset Management. Tout est dit. Emixis, issue début 2013 de la fusion entre Mobile Token et la société BF Engineering/Datatrak plus connue via la marque Securysat, développe des solutions tant logicielles que matérielles permettant aux organisations de gérer les activités de leurs équipes sur le terrain, de leurs flottes de véhicules et de leurs différents actifs.

Didier Gelin

Nous gérons aussi bien les hommes que les équipements; nous développons aussi bien des solutions logicielles que matérielles que nous produisons entièrement à Bruxelles, ce qui nous permet de répondre à des besoins très spécifiques et de garantir une continuité de service hors pair,” explique Didier Gelin, co-CEO, Emixis

Fort d’une trentaine de collaborateurs et d’un portefeuille de solutions plus large, le nouvel ensemble est naturellement plus compétitif, plus solide aussi face à la concurrence. Mobile Token, société créée en 2001, apporte son expérience sur le terrain de la géolocalisation et des applications mobiles pour gestion d’effectifs et de flottes (planification de prestations, enregistrement des temps de travail de collaborateurs mobiles, etc.) alors que, de son côté, BF Engineering/Datatrak s’est fait un nom -via Securysat- dans la gestion de flottes de véhicules (sécurisation, surveillance, traçabilité, etc.). C’est ainsi que Securysat assure aujourd’hui 60% du marché belge de la protection par satellite des véhicules (géolocalisation, anti-vol).

Les besoins de nos clients varient d’un secteur à l’autre, également d’un pays à l’autre. Ainsi, dans les régions instables, nous proposons des balises signalant tout mouvement d’un véhicule, lesquelles peuvent être couplées à un coupe-circuit à distance ou à un bouton panique par exemple. Nous assurons notamment la traçabilité d’un important transporteur d’huile de palme en Côte d’Ivoire. En Belgique, pour certaines communes, nous avons par exemple développé des solutions spécifiques pour les opérations de salage ou d’entretien des plaques d’égout. Nous travaillons aussi pour des services de secours: ambulances, police… Si, le plus souvent, nous exploitons les mêmes technologies, chaque projet est par nature différent.

De là, l’importance de pouvoir produire les équipements, en particulier les boîtiers de géolocalisation; d’intégrer par exemple la NFC (Near Field Communication) et la RFID (Radio Frequency IDentification), deux technologies sans contact par radiofréquences. «Nous sommes en plein dans l’internet des objets. Beaucoup en parlent; nous le concrétisons déjà pour nos clients!» Signalons à ce propos qu’Emixis gère plus de 13.000 cartes SIM, assurant l’interface entre l’opérateur (Mobistar) et ses clients.

Lionel Anciaux, fondateur de Mobile Token et aujourd’hui co-CEO d’Emixis, attend beaucoup de la complémentarité des expertises des deux entreprises fusionnées en janvier 2013.

Lionel Anciaux

“Notre solution de fleet management, par exemple, permet aux collaborateurs mobiles de l’entreprise d’enrichir depuis leur smartphone ou tablette, les rapports opérationnels qui sont gérés automatiquement sur base de la localisation des véhicules ou de la présence détectée d’un asset. Et, cerise sur le gâteau, nos solutions proposent aujourd’hui des intégrations standardisées avec des solutions du marché: ERP, CRM, applicatifs métiers… Nous travaillons déjà activement avec Unitech et Samsung. Côté technologies, notre R&D est tournée résolument vers le futur: SaaS combiné à une offre unique de web services, HTML5, support mobile multiplateforme -iOS, Android et Windows Phone. Les mots clés de notre offre technologique: garantie d’évolution et ouverture!”

L’objectif de cette fusion a aussi été de pouvoir proposer une offre unique sur le marché au niveau de déploiement des projets, et du support opérationnel. Emixis a en place une équipe multilingue et pluridisciplinaire, de manière à accompagner de manière professionnelle, les clients dans leurs projets critiques de mobilité.

En ce sens, l’objectif de la fusion est atteint: opérer comme une société intégrée -de la conception de solutions (matérielles et logicielles) jusqu’à leur commercialisation en passant par la production et l’assemblage des systèmes et les services. Et de marquer, ainsi, la différence avec la concurrence qui, si elle peut se montrer innovante au niveau des solutions proposées, dépend de différents fournisseurs de technologies qu’il s’agisse de capteurs, de balises ou de tags…

Cette maîtrise nous procure des avantages indéniables, à commencer par la maîtrise de nos solutions,” insiste Didier Gelin, “ Ce qui nous permet, par exemple, de les proposer en mode SaaS, sur base d’une tarification à l’usage